Guide complet des règles du baby foot

Règles du baby foot en compétition et en bar

Beaucoup l’ignorent mais comme tous les jeux existant le baby foot a des règles. Ces règles régissent l’ensemble de la partie de baby foot et définissent qui des deux participants gagne la partie. Si vous souhaitez en savoir plus sur les règles du baby foot, alors vous êtes au bon endroit. Découvrez notre guide complet des règles du baby foot.

Avant toute chose, vous devez savoir que les règles du baby foot varient grandement en fonction du lieu. Ainsi, les règles utilisées de façon officielle pour le baby foot sont très différentes de celles utilisées pour le baby foot de bistrot. Dans cet article nous vous expliquerons donc les deux types de règles afin que vous puissiez jouer au baby foot partout, et ce peu importe le prix de votre baby foot.

Qu’il s’agisse de baby foot en compétition ou hors du café, la première règle que vous devez respecter est le respect de l’adversaire. En effet, bien que le but du baby foot soit de marquer des buts, cela doit toujours se faire en respectant l’adversaire. Cela étant dit, voici les différentes règles à respecter pour pouvoir jouer au baby foot en compétition.

Quelles sont les règles du baby foot en compétition ?

Lorsque vous devez faire du baby foot en compétition par exemple sur un Bonzini B60, la première règle à laquelle vous devez faire attention est l’engagement. Comme au football, cette étape est très importante et doit suivre un déroulement bien précis.

L’engagement

En compétition, pour réaliser l’engagement d’une partie de baby foot on tire au sort pour déterminer celui qui aura l’engagement. Ainsi, chaque joueur choisira une des deux faces d’une même pièce (pile ou face). Ensuite, le vainqueur pourra choisir soit le côté (bleu ou rouge), soit la balle et donc l’engagement.

L’engagement d’une partie de baby foot officiel se réalise généralement depuis les demis (la barre avec les cinq joueurs du milieu). On place alors la balle sous les pieds du joueur central présent sur les demis.

Cependant dans certains tournois on ne tire pas au sort avec une pièce mais on lance la balle au milieu. Dans ce cas, c’est alors le premier joueur qui marque un but qui obtient l’engagement de la partie.

Vérifier que l’adversaire est prêt

Le baby foot est un sport de gentleman, il est donc primordial de toujours rester fair-play. Ainsi, vous devez toujours vous informer afin de savoir si votre adversaire est prêt avant de réaliser l’engagement.

Lire aussi :   Les différences entre les modèles de babyfoot pour choisir le bon

Votre adversaire connaîtra forcément les règles il va donc simplement vous dire « prêt ». Ce mot signifie que vous pouvez réaliser l’engagement de la partie. Bien évidemment ce dernier devra aussi attendre votre signal pour engager lorsque ce sera son tour.

La remise en jeu

Comme lors d’une partie de football, il peut arriver au cours d’une partie de baby foot que la balle sorte du terrain. Dans ce cas, si c’est l’équipe bleue qui fait sortir la balle, alors on la remet aux arrières de l’équipe bleue. En baby foot sur une frappe, même si elle est contrée, la balle revient toujours à l’équipe qui n’avait pas la possession.

Par contre, si la balle se bloque derrière la barre du gardien, on la remet aux arrières du camp où elle se trouve. Ceci est aussi valable si elle s’arrête dans une zone morte ou personne ne peut la toucher. Sachez cependant que si la balle est bloquée entre deux demis, on la rendra à celui qui a eu le dernier engagement.

La pissette

Ce tir est interdit dans les bistrots car il est jugé trop simple à réaliser. En effet, la pissette est un but marqué en frappant avec l’ailier attaquant le plus proche de votre poignée. Sachez cependant qu’en compétitions on peut tirer avec n’importe quel joueur attaquant c’est à la défense de s’adapter.

Les reprises

Dans un bistrot, les reprises sont généralement interdites. Cependant les règles officielles du baby foot autorisent totalement les reprises. En compétition, il est donc possible de faire une passe avec des demis, des arrières et de frapper immédiatement avec les avants. Ceci sans attendre que votre adversaire soit prêt à défendre.

En compétition, votre adversaire doit s’adapter à votre vitesse de jeu. Vous pouvez donc frapper à tout moment avec vos avants « la reprise » sans le moindre problème en compétition.

Les roulettes

Cette technique consiste à faire tourner un joueur de baby foot sur lui-même. Cette technique est interdite lorsqu’elle est utilisée pour défendre en faisant tourner les demis très rapidement. Elle est aussi interdite lorsqu’elle est utilisée sur les avants pour essayer de contrer en frappant simultanément.

Lire aussi :   Comment jouer au babyfoot comme un pro ?

NB : Il est tout de même possible de réaliser deux tours avec ses joueurs avant de stabiliser la barre. Cette technique est appelée le snake-shots.

Le changement de position

Quand vous jouez en double, vous pouvez réaliser des changements de position avec votre coéquipier. Pour ce faire, vous avez juste besoin d’attendre un nouvel engagement ou un temps mort.

Les demis

Un tir réalisé par des demis peut être compté comme un but dans les cas suivant :

  • L’adversaire dévie la balle avec ses propres demis ou ses défenseurs.
  • La figurine du gardien touche la balle avant qu’elle ne rentre.
  • Un tir réalisé depuis les demis rentre directement dans les filets.

Les actions spéciales

Dans les bistrots on adore les gamelles ou les pêches. Cependant, en compétition, les pêches sont interdites et les gamelles ne comptent que pour un but normal. Les actions comme le lob sont les uniques techniques qui rapportent un point de plus (il est compté à deux points).

Pour réaliser un lob, il faut que la balle passe par-dessus la barre du gardien. Bien évidemment il est possible de retourner ce dernier pour chercher à contrer le lob.

L’arbitre

Au baby foot comme dans tous les autres sports existants il y a un arbitre et cet arbitre a toujours raison. En effet, au baby foot les décisions de l’arbitre ne sont pas discutables. Lorsqu’il y a une faute répétée ou une mauvaise attitude, l’arbitre a le droit de donner un but en moins. Ceci est valable qu’il y ait eu un avertissement ou non.

L’arbitre d’un match de baby foot a également le droit d’expulser un joueur ou une équipe d’un tournoi. Suite à une telle expulsion, la ligue pourra suspendre de façon temporaire ou définitive la licence du ou des joueurs.

Sachez aussi qu’au baby foot il y a que l’arbitre qui peut suspendre le jeu pour signaler une faute. Si ce dernier ne dit rien, alors les joueurs doivent continuer de jouer normalement. Si un joueur venait à arrêter le jeu sans aucun signe de l’arbitre, il serait régulièrement sanctionné.

Voilà, nous avons fait le tour des règles concernant le déroulement d’une partie de baby foot. Nous allons à présent vous parler de l’équipement nécessaire pour jouer au baby foot de façon officielle.

Quel matériel faut-il pour pratiquer du baby foot ?

 

Quelles sont les règles du baby foot

Quels sont les dimensions d’un baby foot

Lorsque vous souhaitez jouer au baby foot, il y a un certain nombre d’équipements que vous devez absolument avoir. Le premier de ces équipements est la table de baby foot qui possède généralement 1 mètre de large pour 1,50 m de long, c’est par exemple le cas du baby foot Bonzini B90.

Lire aussi :   Les tournois de babyfoot : une expérience à ne pas manquer

NB : Il existe des marques comme Sulpie qui possèdent des tables légèrement plus longues pouvant atteindre 1,55 m.

Cette table est particulièrement importante et est généralement composée d’un plateau qui dessine un terrain de football. Cette table possède aussi 22 figurines, soit 11 figurines pour chaque équipe de baby foot. Ces figurines sont tenues par huit barres latérales avec 4 poignées de chaque côté afin de pouvoir les actionner.

Ces barres possèdent un agencement précis répartissant les figurines de joueurs d’une certaine façon sur le plateau. C’est ainsi qu’on obtient la disposition des figurines de joueurs suivante :

  • Une barre supportant 3 figurines de joueurs avant : Cette barre contient les figurines des attaquants et se situe face à la cage du gardien de vos adversaires.
  • Une barre au milieu du terrain supportant 5 demis : Cette barre est aussi appelée milieu de terrain.
  • Une barre arrière supportant les 2 défenseurs.
  • Une barre supportant le gardien de but.

Le dernier équipement dont vous aurez besoin pour pratiquer du baby foot est une balle. Pouvant être en liège ou en plastique, la balle de baby foot peut avoir les couleurs brutes, jaune ou encore blanche.

Sachez aussi que la constitution de la balle joue sur les sensations qu’elle offre. Ainsi, une balle en liège offrira davantage d’adhérence sur les tapis en Gerflex et les joueurs en aluminium qu’une balle plastique.

Conclusion

Vous connaissez désormais l’ensemble des règles qui régissent le baby foot. Vous êtes donc en mesure de le pratiquer aussi bien dans un bar ou un bistrot qu’en compétition officielle. Nous tenons cependant à ajouter que le baby foot est un jeu qui se joue obligatoirement avec 2 équipes.

En effet, qu’il s’agisse de deux équipes d’un joueur chacune ou de deux joueurs chacune, il faut absolument deux équipes. Sachez aussi que lorsque vous jouez au baby foot avec deux équipes de deux joueurs, il existe une disposition obligatoire. Dans ce cas, un joueur tiendra les barres gardien et arrière pendant que l’autre joueur tiendra les barres demis et avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut